Boutique de vélos en ligne
Pédalez, courez, nagez! | On vous équipe pour un été sportif

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT - QUEL EST L'ANTIVOL LE PLUS ADAPTÉ POUR PROTÉGER VOTRE VÉLO ?

Le cauchemar de tous les cyclistes ? Se faire voler leur vélo ! Malheureusement, et bien trop souvent, ce cauchemar devient réalité. Parfois, il se répète même. Vous est-il déjà arrivé de sortir de chez vous au petit matin et de vous rendre compte que votre vélo n’est plus là ? Vous avez beau vérifier à plusieurs reprises, essayer de vous convaincre que oui, c’est bien ici que vous avez laissé votre vélo hier soir, il faut bien se rendre à l’évidence, votre vélo a disparu.

Les statistiques ne mentent pas. En Allemagne par exemple, 335 000 vélos ont été volés en 2015. Plus de 27 000 uniquement à Berlin en 2017 ! Et ces chiffres correspondent uniquement aux vols reportés dans les commissariats. Car la majorité des vols n’est même pas signalée. En outre, la répercussion d’un vol de vélo va bien au-delà de la perte matérielle : selon une étude menée au Royaume-Uni en 2011 puis en 2016, 25% des personnes victimes d’un vol de vélo n’en rachètent jamais ! Chez Bikester, c’est quelque chose que nous ne pouvons pas laisser passer.

Ce guide est là pour vous aider à y voir plus clair dans le monde des antivols pour vélo. Vous y trouverez des informations sur les différents types d’antivols, les avantages et les inconvénients de chacun, les différents niveaux de sécurité qu’ils offrent. Vous découvrirez également quelques innovations très intéressantes en matière de sécurisation des vélos.


NIVEAUX DE SÉCURITÉ

La réglementation européenne définit jusqu’à 10 niveaux pour la sécurité des antivols :

  • Niveaux 1 à 3 : niveaux de protection basiques, pour un usage quotidien
  • Niveaux 4 à 6 : niveaux de protection moyens, pour la protection des vélos de valeur moyenne
  • Niveaux 7 à 10 : hauts niveaux de protection, pour une utilisation industrielle ou commerciale ou pour protéger les vélos ou les motos laissés dans un espace public durant une longue période. Protection contre les tentatives de vol via pied-de-biche ou coupe-boulon .

Au Royaume-Uni, 3 niveaux de sécurité (Or, Argent, Bronze) sont utilisés, tels que spécifiés par l’entreprise Sold Secure. Fondée en 1992 par la police de Northumbria et d’Essex en collaboration avec le bureau central, Sold Secure appartient maintenant à l’association Master Locksmiths, une association commerciale à but non lucratif. Elle travaille en étroite collaboration avec la police et les assurances pour se tenir en permanence informée des nouvelles méthodes de vol et des outils utilisés par les voleurs..

Chaque marque spécialisée dans la sécurité antivol (Abus, Klick Fix, Kryptonite, Onguard etc.) possède également ses propres niveaux de sécurité. Ils sont spécifiés individuellement pour chacun de leur modèle.


DIFFÉRENTS TYPES D’ANTIVOLS

Avant d’acheter un antivol, nous vous conseillons de toujours vous demander où et quand vous comptez l’utiliser. Abus, l’un des fabricants d’antivols les plus reconnus au monde, conseille d’investir dans un antivol l’équivalent de 5% à 10% de la somme totale du vélo. Ce qui est en soit plutôt logique : achèteriez-vous un antivol à 20€ pour sécuriser un vélo à 1500€ ? Mauvaise idée ! Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Il existe de nombreux modèles d’antivols sur le marché, mais ils peuvent tous être classés parmi 5 principales catégories :

  • Bikelocks
    Antivol en U
  • Bikelocks
    Antivol à chaîne
  • Bikelocks
    Antivol à câble
  • Bikelocks
    Antivol pliant
  • Bikelocks
    Antivol de cadre

L’antivol en U est un modèle particulièrement fiable. Avec sa barre en acier trempé et dur et son cadenas solide, il est l’option la plus choisie par les cyclistes des grandes villes. Ce qu’ils apprécient particulièrement chez lui ? Son efficacité lorsqu’il s’agit d’attacher un vélo dans un parking à vélos. Certes, l’antivol en U ne permet pas d’attacher un vélo à n’importe quelles structures ou n’importe quels objets, et il peut également être encombrant à transporter, mais il est souvent fourni avec un support à attacher au cadre.

De nombreux modèles d’antivols en U sont également vendus accompagnés d’un câble qui permet de sécuriser la roue arrière, que les voleurs se contentent souvent de prendre, sans le vélo. Associer un antivol en U à une chaîne est une bonne solution pour prévenir ce type de vol.

Les avantages de ce type d’antivol prévalent sur ses inconvénients : il est très fiable et résiste aux pinces et aux scies.

Associé à un antivol en U, l’antivol à chaîne est la solution la plus sécurisée sur le marché. Il existe en plusieurs variantes : simplement avec une chaîne, revêtu d’un tissu résistant ou de plaques rigides. Il est très fiable et particulièrement résistant au sciage.

Ce type d’antivol est également facile à transporter et permet d’attacher un vélo à de nombreuses structures et de nombreux objets, en fonction de la longueur de la chaîne. Il est cependant plus cher que les autres antivols, et plus lourd : il est utile de préciser qu’un antivol à chaîne peut peser entre 2 et 5 kg, ce qui représente un poids conséquent pour de nombreux cyclistes.

    Également bon à savoir : il existe différents types de chaîne. Voici comment savoir de quel type de matériau est faite votre chaîne : prenez une scie et tentez de la scier ! Deux choses peuvent se produire :
  • La chaîne est abîmée : si la chaîne s’abîme lorsque vous tentez de la scier, ce n’est clairement pas bon signe. Cela signifie que le matériau n’est pas des plus fiables et qu’il pourrait être scié
  • La scie dérape sur la chaîne : c’est bon signe ! Cela signifie que le matériau résiste à une scie et qu’il résistera donc à une tentative de vol avec cet outil

L’antivol à câble est constitué d’un câble en acier revêtu d’un matériau, tel que le plastique ou un tissu résistant. Cet antivol vélo existe dans de nombreuses configurations et pour tous les budgets. Le prix dépend de l’épaisseur du câble. L’antivol à câble présente deux avantages majeurs par rapport aux autres types d’antivols :

  • Légèreté et flexibilité : il est parfait pour rapidement attacher un vélo. Attention cependant, il est moins fiable que les autres types d’antivols, notamment par rapport aux antivols à chaîne ou aux antivols en U car il possède de nombreux points de pliage qui affaiblissent sa structure générale. Il convient pour attacher un vélo dans un lieu relativement sûr, un garage par exemple, ou lorsqu’un antivol flexible est absolument nécessaire.
  • Particulièrement utile en tant qu’antivol supplémentaire : il est la solution idéale associé à un antivol plus solide. Il peut par exemple être utilisé pour attacher une ou les deux roues du vélo, ou un accessoire vélo tel que le casque, tandis qu’un antivol à chaîne sécurise le cadre.

Le principal avantage de l’antivol à câble, sa flexibilité, est également son plus grand point faible : dans la plupart des cas, une simple pince peut suffire pour en venir à bout.

L’antivol pliant, ou articulé, a connu un certain succès ces dernières années car il combine la flexibilité d’une chaîne à la sécurité d’un antivol en U. Il est fait de plaques rigides pliantes et est extrêmement résistant à la coupe.

Ce type d’antivol présente comme avantage d’être particulièrement facile à transporter : bien qu’il ne soit pas spécialement léger, il prend cependant peu de place. Il est également disponible en plusieurs tailles, ce qui permet d’attacher un vélo à une grande variété de structures et d’objets.

Malheureusement, il n’existe pas un grand choix en matière de couleurs et de formes, comparé aux antivols à chaîne, par exemple. Ceci peut être un inconvénient pour les cyclistes qui aiment considérer leur vélo et les accessoires qui vont avec comme un seul et même package.

L’antivol de cadre est une protection basique pour les vélos qui sont temporairement laissés dans des endroits où le risque de vol est relativement faible. Ce type d’antivol n’est certes pas le plus fiable de tous mais il a tout de même le mérite de dissuader un potentiel voleur. Il est directement installé sur le vélo et est grandement recommandé pour les vélos électriques.

Pour une sécurité maximale, nous conseillons de l’utiliser associé à un autre type d’antivol, un antivol en U, à chaîne ou à câble, voire à plusieurs de ces antivols associés.


ANTIVOLS 2.0

Les nouvelles technologies se sont également invitées dans le monde des antivols ! Au tout début, il s’agissait simplement de petites innovations, telles qu’une clé équipée d’un éclairage pour illuminer le trou de la serrure, de nuit. Puis, l’utilisation de nouveaux matériaux (Text-lock, LITELOK...) a mis fin au mythe selon lequel les antivols les plus fiables étaient forcément les plus lourds. Il est aujourd’hui tout à fait possible d’avoir un antivol de 1,5 kg aussi fiable qu’une chaîne de 5 kg.

Il existe même des antivols capables de faire littéralement fuir un voleur ! C’est le cas du Skunklock, par exemple : cet antivol en U relâche un gaz toxique lorsque quelqu’un essaie de le forcer. Quant au Noke, sa technique est plutôt d’émettre un puissant son pour alerter tout le monde aux alentours d’une tentative de vol.

Les antivols ont également connu une véritable révolution lorsque les smartphones sont entrés en jeu. Il en existe maintenant qui se passent carrément de clés (Bitlock, U-Lock) et qui peuvent tout simplement être déverrouillés, à distance, à l’aide d’une application. Une fonction particulièrement utile si vous souhaitez permettre à quelqu’un d’utiliser votre vélo. Il existe également des antivols munis d’un capteur qui vous alertent via une application si jamais quelqu’un essaie de les forcer. Eh oui, les antivols également sont entrés dans le futur !


QUELQUES CONSEILS POUR PRÉVENIR LE VOL DE VOTRE VÉLO

Pour empêcher le vol de votre vélo, il y a quelques petites choses que vous pouvez faire, en plus de posséder un bon antivol :

  • Évitez, ou du moins essayez d’éviter, de laisser votre vélo dans des zones sombres et peu fréquentées.
  • Utilisez toujours votre antivol, même si vous ne vous arrêtez que quelques minutes et que vous gardez toujours votre vélo dans votre champ de vision. N’oubliez pas qu’il suffit de simplement quelques secondes pour qu’un voleur s’en empare et disparaisse avec.
  • Attachez toujours votre vélo à quelque chose ! De nos jours, les vélos sont très légers et faciles à porter. Prenez donc soin de toujours l’attacher à quelque chose (un parking à vélo, un lampadaire, etc.)